Profession de foi

SUPPLÉANT

Samir El Aabbaoui

Conseiller municipal délégué à la jeunesse de Leforest

« Âgé de 31 ans, marié et père d’une petite fille, mon père était mineur et je suis un enfant de ce territoire. Je suis depuis quelques années engagé dans le milieu associatif au sein d’un club de futsal dont le but est de faire du sport un vecteur d’insertion. C’est cet engagement associatif qui m’a poussé à m’investir en politique. Je souhaitais être acteur de ce qui se passe dans ma ville et amener mon
expérience.»

À l’Assemblée nationale

Un bouclier écologique et social

Je connais parfaitement le travail d’une députée et serai capable d’être opérationnelle dès le premier jour de mon élection, à commencer par les trois thématiques qui me tiennent le plus à coeur:

1. LA JUSTICE SOCIALE qui est dans l’ADN de notre bassin minier. Parce qu’elle protège et rend autonome, valorise la solidarité, garantit l’accès aux soins, l’accessibilité de toutes et tous aux services publics, permet l’égalité réelle pour les femmes, et réconcilie les citoyens avec leur police. Parce qu’elle simplifie aussi la vie quotidienne en luttant contre les parcours du combattant administratifs qui nous empoisonnent la vie.

2. L’ÉCOLOGIE parce que prendre soin de l’environnement c’est aussi prendre soin de nous. Des repas bios et locaux dans la restauration collective ce sont des agriculteurs qui vivent mieux et une alimentation plus saine pour chacun. La transition écologique et énergétique de notre économie créerait des dizaines de milliers d’emplois de qualité et non délocalisables. Et lutter contre la pollution de notre air, de notre sol et de notre eau et limiter l’exposition aux substances cancérogènes qui ont envahi notre quotidien permet de lutter contre les maladies et améliorerait notre santé et celle de nos enfants.

3. L’EXEMPLARITÉ, plus que jamais nécessaire pour réconcilier les français et la politique. Non-cumul des mandats, respect de ses opposants et exemplarité devraient être une évidence pour chacun, ainsi qu’une Assemblée nationale ressemblant davantage à notre société, grâce à l’élection de plus de jeunes, de plus de femmes, de plus de représentants des classes populaires.